Pour financer les dépenses liées à l’organisation d’événements, aux campagnes présidentielle et législatives, à l’achat de matériel, au fonctionnement de ce site, etc., nous avons besoin du soutien financier de chacun.e d’entre vous. Sur cette page, vous pouvez faire un don à la France insoumise du montant de votre choix par carte de crédit.

Un reçu, édité par la CNCCFP, vous sera adressé et vous permettra de déduire cette somme de vos impôts dans les limites fixées par la loi. Votre don donne droit à une réduction d’impôt de 66% des sommes versées dans la limité de 20% du revenu imposable.

Vous pouvez également faire un don par chèque libellé à l’ordre de AFLFI (Association de Financement de La France Insoumise) en envoyant votre chèque avec ce formulaire téléchargeable.

Je veux aider la France insoumise

Premier alinéa de l'article 11-4 de la loi 88-227 du 11 mars 1988 modifiée : Une personne physique peut verser un don à un parti ou groupement politique si elle est de nationalité française ou si elle réside en France. Les dons consentis et les cotisations versées en qualité d'adhérent d'un ou de plusieurs partis ou groupements politiques par une personne physique dûment identifiée à une ou plusieurs associations agréées en qualité d'association de financement ou à un ou plusieurs mandataires financiers d'un ou de plusieurs partis ou groupements politiques ne peuvent annuellement excéder 7 500 euros. Troisième alinéa de l'article 11-4 : Les personnes morales à l'exception des partis ou groupements politiques ne peuvent contribuer au financement des partis ou groupements politiques, ni en consentant des dons, sous quelque forme que ce soit, à leurs associations de financement ou à leurs mandataires financiers, ni en leur fournissant des biens, services ou autres avantages directs ou indirects à des prix inférieurs à ceux qui sont habituellement pratiqués. Les personnes morales, à l'exception des partis et groupements politiques ainsi que des établissements de crédit et sociétés de financement ayant leur siège social dans un Etat membre de l'Union européenne ou partie à l'accord sur l'Espace économique européen, ne peuvent ni consentir des prêts aux partis et groupements politiques ni apporter leur garantie aux prêts octroyés aux partis et groupements politiques. Premier alinéa de l'article 11-5 : Les personnes qui ont versé un don ou consenti un prêt à un ou plusieurs partis ou groupements politiques en violation des articles 11-3-1 et 11-4 sont punies de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 € d'amende.